CrossFit Le Trapèze : j’ai testé la box feel good

Invité par la box CrossFit Le Trapèze lors d’un challenge des médias, j’ai renoué avec le CrossFit le temps de deux wod bien sentis, à Boulogne Billancourt. Je vous emmène ?

De la boxe à la box

La box CrossFit Le Trapèze (du nom du quartier de Boulogne, ndlr) a été fondée par Emmanuelle Cabassut, laquelle a passé son BP JEPS Activités pugilistiques (je viens donc d’apprendre un nouveau mot, un rapport avec « pugilat »?), option Muay Thaï, afin de devenir entraineur Muay Thaï pour sportifs de haut niveau, coach à domicile et surtout avant de paser son Level 1 en CrossFit.

« Aziz, light ! »

C’est ce qui m’a frappé en rentrant dans la box. Un bel espace d’entrainement, une hauteur sous plafond idéale pour le grimper de corde et les muscles-up sans se cogner la tête (#toimemetusais), et surtout, des baies vitrées qui laissent passer la lumière. Bref, on est bien entre 4 murs, comme dans une « box », mais pas nécessairement en sous-sol. Et mine de rien, ça change ! On respire, au rez de chaussée comme au premier étage (cours de yoga, vestiaires…).

« Multipass »

Ok, j’ai revu le Cinquième Elément il n’y a pas longtemps, alors continuons. Il s’agit bien d’une box CrossFit affiliée (pour savoir la différence entre une box affiliée ou pas, je vous renvoie à mon livre Cross-training, aux éditions Solar, #instantpub), mais propose plusieurs activités :

  • CrossFit Kids, pour initier les plus jeunes (on se détend, avant 10 ans, c’est plutôt du jeu, de la mobilité et des relais plutôt qu’un max snatch !) ;
  • Le Fit’ Box : un entrainement pieds-poings dispensé uniquement au sac, bref, l’exutoire, le défouloir. Sinon, il y a des cours de boxe sur RV (anglaise, kick boxing, thaï…) ;
  • Du HIIT : l’entrainement fractionné de haute intensité. Je n’insiste pas, vous connaissez déjà (court, intense, varié et plutôt au poids de corps) ;
  • Du yoga : Ashtanga ou Vinyasa, très posturaux, donc, mais très utile aux CrossFitters qui négligent de travailler l’ouverture du bassin.
  • Un pole famille : qui permet d’avoir des cours simultanés parents/enfants (le rêve, Camille accroche-toi mon grand, CrossFit Le Trapèze, c’est pour bientôt !), des stages de vacances voire un service de garderie.

« Let’s play it hard »

Et niveau challenge des médias ? En fait, nous étions mélangés avec des pratiquants de la box, histoire d’avoir des groupes « relativement » homogènes, même si très vite, y’avait les badass, et… les autres ! Accompagné de Marion et Julien (#warrior) et après un (rapide) rappel des standards, me voilà parti pour 4 tours de :

– 400 m run

– 40 squats… synchro (donc, les trois en même temps, sinon « no rep ») avec gilet lesté de 20 pounds.

Hum, à l’aise sur le running, j’ai galéré à partir du 3ème tour pour enchaîner les répétitions du squat et ce sacro-saint « le creux des hanches est en dessous de la ligne des genoux » (Coach Glassman, pourquoi tant de haine ?). On termine honorablement, mais que ce fut dur !

Second wod, plus « piquant » : 8 minutes AMRAP (autant de répétitions que possible dans le temps imparti):

– 10 grounds to overhead, 10 tractions (l’un des deux partenaire fait les reps, l’autre tient en hold, l’autre se repose),

– 20 grounds to overhead, 20 tractions… et ensuite de suite jusqu’à 8 minutes.

OMG. Epaules saturées, kip à revoir pour les tractions, mais j’ai donné mon max, comme mes deux partenaires de fortune. Nous ne passons par le cap des demies-finales pour l’aprem (le challenge s’étendant sur la journée), mais l’exaltation et le plaisir sont au rendez-vous.

« Super green »

Bon, alors, on valide ou pas cette box ?

Les +

 – l’espace, la lumière, les coachs (Adrien Guimard, here you are !),  les activités variées (oui, parfois, trop de CrossFit, ben…), le mini-catering (cookies pas trop sucrés…);

Les –  

– un seul WC pour les mecs, dans les vestiaires, et qui ne ferme pas à clé. « Oh, tu sais, moi j’ai grandi dans l’ambiance Hockey sur glace, donc, c’est pas ça qui va me déranger ». Ok, mon grand. Moi, pas. Oh, ça va, je peux bien faire mon difficile non ?

Verdict ? Box validée ! Chaleureuse, conviviale, bienveillante et très complète quant au panel d’activités proposées. J’y retournerai cet été, après mes examens. Si je vous ai donné envie de l’essayer, deux options : soit un drop-in façon CrossFit, soit vous testez le ZippyPass pour un mois (un forfait de 89 euros mensuels pour un accès de ouf à plus de 200 salles de la Ville Lumière), et vous y allez trois fois dans le mois pour tester les différentes activités. Alors, « Green » ?

Infos pratiques de la box CrossFit Le Trapèze :

Où ? 32 rue Marcel Bontemps – 92100 Boulogne-Billancourt.

Oui, mais comment ? Métro ligne 09 (Billancourt), Tramway (T2, Brimborion), Vélib (3 stations à proximité) et plein de bus (#noexcuses).

Horaires et planning ici.

EnregistrerEnregistrer