Mon Bootcamp Pompadour Vittel 2016

Mon séjour Bootcamp Pompadour Vittel by Planet Fitness France en juin dernier fut sportif, challenging et plus surprenant que le Bootcamp de 2015. Je vous emmène dans mon sac de sport ?

Chaque année, le Bootcamp Pompadour Vittel organisé par Planet Fitness France et Les Mills France au cœur des Vosges est une parenthèse de forme et bien-être. Un rendez-vous incontournable pour tous les amoureux du fitness, certes, mais aussi une pause dans le rythme très soutenu d’une année chargée. Il faut dire que lorsqu’on choisit l’option Bootcamp, on n’a rien d’autre à faire : nourris, logés, blanchis et entrainés toute la journée ! Pas de repas à préparer, de devoirs à checker, de métros ou de vélib’ à prendre à la bourre. Bref, peu de contraintes, si ce n’est celle de se bouger sérieux !

Qu’est-ce que le Bootcamp Pompadour Vittel ?

Facile. Trois jours de fitness, non stop ou presque, dès 7 heures du matin avec le réveil musculaire qui va bien (#turkishgetup j’écris ton nom…). Comme le Bootcamp est organisé dans le Club Med de Vittel, il y a l’ambiance qui va avec : courses de sac par équipes, spectacles et soirées thématiques, open bar…Au fait, on dit « Bootcamp Pompadour Vittel » ou « Bootcamp Vittel Pompadour » parce que les bootcamps historiques ont débuté à Pompadour, en Corrèze. Et une histoire, ça se cultive ! La preuve en images :

En réalité, le Bootcamp Pompadour Vittel, c’est plutôt trois manifestations sportives en une :

  • les Academies : là où les coachs bossent d’arrache-pied en concentré pour obtenir des formations certifiantes ;
  • les Bootcamps (du sport, des conférences etc…);
  • les Conventions Lesmills, des séminaires et des énormes cours collectifs pour les addicts des cours « Body » (Pump, attack, balance…), sur terre ou dans l’eau (Aqua Combat, Aqua Bodybik, etc.).

Pour l’édition 2016, il y avait 4 Bootcamps :

– Combat (Mixed Martial Arts)
– Dance
– Cross-training
et…
– Yoga / pilates (la nouveauté !)

En 2015, j’avais opté pour le Cross-training. Crevant, très très challenging, puisque j’avais tout fait : réveils musculaires à 7h, petit dej à 8, courses de sac à 8H30, et enchaîné les cours jusqu’à 17H30, sans oublier une petite initiation au MMA. Hard, mais tellement bon de sentir réellement cet afterburn effect qui fait que tu te lèves le ventre plat et ferme !

Un Bootcamp doux ?

Cette année, j’avais opté pour la nouveauté, à savoir le Yoga/pilates. Pourquoi ?

  • Ne pas faire deux fois la même chose ;
  • Blessé, j’étais. Mal au dos + périostite en plein chantier (ondes de choc + pas de training high impact + étirements et nutrition adaptés), j’avais pas bien le choix ;
  • Je dis toujours : « non, mais c’est vrai, faudrait que je m’y mette, je manque de souplesse » ;
  • Ma rédac’ chef préférée y était, ce qui est une raison en soi !

Mais en « connaisseur », j’ai commencé à choisir.

Non pour :

– les réveils musculaires à 7H00 du mat’: besoin de dormir et de récupérer !
– les courses en sac et les spectacles : je sais, c’est moche, mais l’ambiance Club Med, j’ai jamais accroché.

Oui pour : 

– un choix alimentaire très approprié à la pratique sportive. En deux mots, pas de desserts ni d’alcool ni de plats en sauce. Beaucoup de légumes verts, de protéines et de yaourt de brebis puisque j’ai fait le difficile (et ça passe ! Comme quoi, celui qui ne demande jamais rien n’a rien).
varier les plaisirs : je me suis parfois échappé de mon Bootcamp Yoga/Pilates (le programme complet ici) pour aller titiller ma zone de confort et me « mettre un « petit caramel ».

Les temps forts de ce Bootcamp Pompadour Vittel 2016 :

  • WORKSHOP ORGANIC YOGA, by Tom Berghoff : un grand moment, le premier jour. Boom, un workshop sur le Yoga organic, à mi-chemin entre la méditation et les médecines parallèles ancestrales. Bon, Thomas est allemand, mais parle anglais. Cela n’a visiblement pas suffit à certain(e)s d’entre nous ! Gros moment de solitude pour les novices que nous sommes et qui réclamions à tort ou à raison des postures ! Bref, du yoga, quoi ! Pas de célébrer tout de suite la « beauty of life » et de nous interroger sur « comment synchroniser notre respiration, notre système nerveux, nos organes internes, nos émotions et nos attentes pour en faire une harmonie et créer ainsi les bases d’un équilibre intérieur, d’une joie et d’une santé éclatante ». Là, ils m’ont perdu, les cocos. D’ailleurs, je ne suis pas resté jusqu’à la fin.
  • PILATES, by Julie Midgley : avec tapis, petit ballon (hum, personne ne m’a pris en photo, hein ?) avec élastique ou cercle, c’est toujours en plaisir de retrouver Julie, première formatrice en France de Stott Pilates. Venant de l’univers du ballet, elle habite aujourd’hui dans le sud de la France. Elle a une sangle abdominale en béton, un accent à couper au couteau et une réelle empathie pour les fitness learners que nous sommes. Un régal, toujours, même si les muscles profonds sont mis à rude épreuve !
  • ORGANIC YOGA PRATIQUE, by Tom Berghoff et Ushi Braun. C’était le dernier jour, un mix de Yoga pratique, avec plus de postures et de choses compréhensibles. Ainsi que 30 minutes de Yogalates (pilates + yoga = yogalates) avant le départ. Allez, Tom la sommité s’est bien rattrapé de sa première journée et s’est même essayé à quelques blagues, toujours dans la « gratefullness » attitude, sinon ça compte pas.

Mais ce n’est pas tout ! J’ai farfouillé, j’ai vadrouillé… Je suis donc allé voir du côté des nouveautés Planet Fitness France, des workshops et des conférences…

 Cette année, au Bootcamp Cross-training, il y avait toujours :

  • Les HBX circuit : Human body exercising. WrestlingTRX, Boxing, VIPPR : des circuits training en mode Quality Time plutôt qu’en Quantity Time. Pour en savoir plus sur le training et l’exercising, je vous renvoie à mon post complet sur ZippyPass;
  • Le TRX : Alex Veret, formateur et manager général de TRX pour la France, a donné pleins d’exos qui sortent de l’ordinaire pour ma nouvelle acquisition (oui, j’ai investi !) ;
  • Le trigger point : après l’effort le réconfort, avant le sport un peu d’effort. Je ne vous ferai pas l’affront de vous présenter le foam roller. Ce rouleau en mousse fait des merveilles sur vos points gâchettes, ces tensions musculaires qui s’accumulent suite à une mauvaise posture, un exercice physique intense ou une mauvaise hygiène alimentaire. Coach Magali Roby m’a donné de précieuses infos, que vous retrouverez dans le prochain Coach, le hors-série de Men’s Fitness
  • La conférence « programmer son entrainement et sa nutrition en fonction de son ADN » : intéressante conférence de Bruno Gayraud. En deux mots, des tests de salive envoyés à un labo canadien ou anglais (cf tests interdits en France sauf dans le cadre d’une enquête de PJ ou d’une action en recherche de paternité), lequel analyse le type d’effort pour lequel vous êtes fait (endurance, sprint ?) + la nutri qui vous convient vraiment (intolérances, sensibilité, allergies). Captivant au premier abord, même s’il semble (j’en ai parlé à une journaliste scientifique. Scientifique de formation d’abord, je précise !) que la traduction en prescriptions soit un peu limite. Disons qu’à partir de l’expression de certains gènes, ces labos tirent des conclusions, qui elles, ne semblent pas toujours validées scientifiquement.

Mais la nouveauté de l’édition 2016, c’est sans doute les Gun-Ex® ropes !

Inventées par un l’ancien cycliste semi-pro Jan Marvan, ces cordes d’un nouveau genre sont en fait des élastiques extrêmement résistants, muni des poignées et d’une ceinture de sécurité pour certains exercices. Il suffit de l’attacher à un point d’ancrage avec les crochets fournis. C’est un outil très ludique, très énergivore (brûleur de calories, mais beaucoup beaucoup). Pourquoi Gun-Ex ? Parce que lorsqu’on dit « show me your guns », cela veut dire « montre-moi tes biceps, tes muscles ». Et « Ex » pour « exercise ». Je l’ai testé plusieurs fois. Balèze. Au début, phase de découverte, on en prend plein les mirettes. Mais j’ai trouvé cet outil intéressant parce qu’il permet de faire des oscillations comme une bulldog rope, mais également de réaliser un travail de résistance musculaire en sprint, comme les athlètes ! Les coachs se forment aujourd’hui même (oui, à Aix), les premiers trainings en small group devraient avoir lieu fin septembre/début octobre !

Bilan de ce Bootcamp Pompadour Vittel 2016 ? Bien. très bien, même. Testé plein de trucs, échangé avec pleins de coachs, amélioré mon « chien tête en bas », pris de précieuses infos pour de prochains articles, fait un point sur le marché du fitness, des tendances, confirmé et infirmé mes doutes et mes certitudes.

Bootcamp Pompadour Vittel 10Ça coûte combien ? 649 € les trois jours de Bootcamp, voire 699 si vous logez au Grand Hôtel. A partir de 1199 euros pour une semaine complète. Tout compris sauf le transport. Pour trois jours (du 26 au 29 juin cette année), avec les soirées, le buffet de qualité très varié, et la dizaine de disciplines testées, je ne trouve pas ça excessif. Est-ce que j’aurais fait ce Bootcamp si je n’avais pas été invité en tant que journaliste ? Probablement, à condition de trouver 3 amis motivés qui sont dans le même « délire ». Plus sympa de partager les cours à plusieurs et son ressenti sur la journée. Pour s’inscrire, c’est sur le site de Planet Fitness pour l’édition 2017 ! Merci à Christophe Andanson et sa femme, toujours aussi passionnés et fit as hell, tout comme leurs filles Justine (et son cadreur de choc) et Clémence, Anne Th. (pour le rire mais pas que) l’attachée de stress Caroline (d’une patience à toute épreuve, toi-même tu sais !), sans oublier ma Rc préférée, Christelle !